L’édition #14, est ouverte !

Vous souhaitez candidater ?

✔️ Vous proposez une solution (produit ou service) ou vous avez transformé votre modèle économique pour réussir la transition écologique et énergétique ?

✔️ Vous souhaitez être accompagné·e, bénéficier de mises en relation, valoriser votre solution ?…

Alors n’attendez plus, candidatez ici :

Pourquoi candidater ?

Suis-je éligible ?

Crisalide Eco-Activités est réservé aux entreprises (ou porteurs de projets)  :

  • basées dans le Grand Ouest : Bretagne, Pays de la Loire, Normandie (ou envisageant de s’y implanter),
  • éco-innovantes,
  • qui génèrent ou maintiennent au moins 3 emplois et 200 K€ de CA à 3 ans,
  • dans le secteur de l’industrie ou des services aux entreprises.
  • 25 octobre 2021

    Ouverture de l’appel à projets

  • 28 février 2022

    fin de l’appel à projets

    28 février 2022

  • 5 et 7 avril 2022

    Webinaires "bien pitcher son projet"

  • 28 avril 2022

    Atelier de formation au pitch - mise en pratique

    28 avril 2022

  • début mai 2022

    Annonce des nommé·e·s

  • 18 au 20 mai 2022

    Jury de sélection des lauréat·e·s

    18 au 20 mai 2022

  • 2 juin 2022

    Cérémonie de remise des trophées et RDV BtoB

Crisalide Eco-Activités, c’est quoi ?

Crisalide Eco-Activités est un dispositif créé pour accélérer le développement des projets éco-innovants. En participant à Crisalide Eco-Activités, vous intégrez une communauté de business qui s’adapte aux besoins de votre projet en vous proposant :

Un concours, pour challenger votre projet et lui donner de la visibilité

Une expertise sur la viabilité de votre projet et une mise en relation qualifiée

Des temps collectifs (Crisalide Academy, conférences, ateliers…)

Crisalide Eco-Activités, c’est quand ?

Revoir la dernière cérémonie de remise des trophées 

La 13e édition de Crisalide Eco-Activités a récompensé 6 lauréat·e·s et 3 coups de cœur du jury le 7 juillet 2021 au Ponant à Pacé face à un public de plus de 150 personnes. Visualisez cette remise de prix et l’intervention de Mathieu Glachant, directeur du CERNA, ici :